Dynamique urbaine et numérique
Bordeaux Métropole


Pourquoi ce baromètre ?

Ce baromètre est le fruit d’une rencontre entre LCL et l’institut d’études COHDA, 2 acteurs fortement ancrés sur le territoire, qui accompagnent, chacun à sa manière, les transformations dans la Communauté Urbaine de Bordeaux et y apportent modestement leur contribution. C’est dans cet esprit et en parfaite cohérence avec nos expertises et convictions respectives que nous avons choisi de lancer en 2014 le Baromètre de la Dynamique Urbaine dans la CUB.

La première édition du baromètre a ainsi permis de mesurer pour la première fois, face aux grands classements d’image nationaux et internationaux, le ressenti intérieur, celui des habitants de Bordeaux et des communes environnantes sur leur qualité de vie et leur perception des transformations urbaines en marche à l’aune de la Métropole millionnaire.

Pour sa seconde édition, ce baromètre se rebaptise « Dynamique urbaine et numérique de Bordeaux Métropole ». Réforme territoriale oblige, la Communauté Urbaine de Bordeaux a laisser sa place à Bordeaux Métropole. Au-delà de ce glissement de sémantique territoriale, en élargissant le champ d’enquête aux services numériques de proximité, l’ambition de cette deuxième édition du baromètre LCL/COHDA est de prendre également en compte la transformation numérique du territoire et notamment d’évaluer l’impact et l’importance des services numériques de proximité.

L’introduction du numérique dans ce baromètre permet d’appréhender plus globalement les transformations en cours sur la Métropole Bordelaise au-delà de la seule dimension physique du territoire et ainsi de confronter deux tendances lourdes de la dynamique à l’œuvre sur le territoire bordelais.


« Cette seconde édition du baromètre LCL/COHDA démontre que les habitants ont un excellent niveau de connaissance de leur territoire et de ses projets majeurs touchant aux transports, au logement, au développement économique et aux services digitaux. Cette étude met également en lumière le fait que les transformations, qu’elles soient physiques ou numériques, impactent très positivement et de manière équivalente, la qualité de vie au quotidien des habitants.

Porté par son ambition de devenir la banque relationnelle et digitale de référence en ville, à l’écoute de ses clients, LCL vit nécessairement au diapason des transformations physiques et numériques de la Métropole Bordelaise. Notre objectif est d’apporter davantage de proximité relationnelle à nos clients et de leur offrir une continuité de services, grâce aux différents canaux d’accès à la banque : physiques en agences et numériques au travers des outils digitaux. »


Sylvian DURIX,
Directeur Régional Gironde LCL

« Pour un institut d’études comme le nôtre, la transformation de la Métropole bordelaise est une source d’inspiration formidable en plus d’être un terrain d’exploration sans limite, et ce, dans toutes ses dimensions :
environnementales, économiques, sociétales, urbaines, etc.

Voici la seconde édition du baromètre LCL/COHDA pour suivre avec attention et passion la transformation de ce territoire dans ses dimensions urbaines et (nouveauté cette année) numériques. »


Séverine GOASGUEN,
Présidente de Cohda