profil

André DELPONT

Economiste, expert dans le développement des métropoles et le marketing territorial, André DELPONT est spécialiste de la valorisation économique des hubs TGV et des quartiers d’affaires. Ex-DGA Développement Economique à la CUB, il est actuellement Expert Economie Europe à l’EPA Bordeaux Euratlantique.

Trois réflexions d’André DELPONT
sur le baromètre LCL / COHDA


Objectif 2030 Bordeaux Métropole

icon car

« L’ambition de Bordeaux Euratlantique est de redynamiser l’attractivité économique et l’attractivité résidentielle de notre territoire pour une future métropole millionnaire à vocation européenne. Le grand projet d’infrastructure ferroviaire autour de la gare St Jean, avec à terme 20 à 25 millions de passagers, est le cœur et le moteur du projet Euratlantique. Projet ferroviaire et projet urbain entretiendront de fortes interactions avec l’objectif de créer 2,5 millions de m2 dont 1,2 de logements et 450 000 de bureaux pour accueillir à l’horizon 2030, 25 000 emplois et 25 000 habitants supplémentaires.   »


Le baromètre de la dynamique urbaine
de Bordeaux Métropole

icon house

« L’attractivité de Bordeaux a déjà été mise en lumière par de nombreuses études nationales : 2e ville préférée des français (BVA PQR 2013), ville la plus dynamique de France pour les entrepreneurs (Salon de l’Entreprise, Les Echos 2014). Ce baromètre donne pour la première fois une vision de l’attractivité de la métropole vue de l’intérieur par un panel d’habitants représentatif. Une étude utile et unique qui éclaire sur la connaissance et la perception des transformations en cours dans la CUB et qui éclaire aussi sur le chemin qui reste à parcourir pour renforcer l’attractivité du territoire et fidéliser ses habitants.   »


Passer de l'attractivité résidentielle
à l'attractivité économique

icon bag

« L'enjeu clé du développement de la métropole bordelaise est d’offrir des emplois à tous ses habitants et à tous ceux qui rêvent d’ y vivre et d’y travailler. Tous les décideurs sont conscients que cela est maintenant la priorité car construire un joli cadre urbain ne suffit plus. C’est aussi la principale demande des habitants de la CUB. Beaucoup d’initiatives existent à ce sujet notamment autour de grands projets liés aux pôles d’activités majeurs : campus, aérospatial-défense, laser, chimie, port-logistique, éco-entreprises, tertiaire supérieur et numérique (ces deux derniers étant la pierre angulaire du projet Euratlantique). Le baromètre LCL/COHDA montre que ce dynamisme économique n’est pas encore suffisamment perçu par les habitants de la CUB.   »